velosolex-et-BMA
Vous aussi êtes passionnés par ces antiquités à deux roues d'autrefois : vélosolex, vélovap, bima, motobecane, bicyclettes à moteur auxiliaire (BMA), si vous êtes possesseur d'une de ces merveilles, si vous voulez les montrer, en parler, partager vos savoirs, si vous avez des problèmes, ou des trucs concernant leurs restaurations ...venez rejoindre notre petit groupe, juste pour échanger, partager, sans se prendre la tête.
A bientôt ?

Quand l'allumage est défaillant

Aller en bas

Quand l'allumage est défaillant

Message  jacques le Jeu 4 Jan - 20:28

L'allumage du solex se compose de plusieurs éléments qui peuvent vous faire la misère :
 
- la bougie : qui devra faire l'étincelle qui mettra le feu au mélange,
- le fil haute tension qui conduit le courant jusqu'à la bougie,
- la bobine qui transforme l'électricité primaire générée par le magnétisme en haute tension secondaire,
- les vis platinées qui vont générer le courant HT par la rupture du courant basse tension quand elles vont s'ouvrir,
- le condensateur qui va absorber l'excès d'étincelle et conserver du jus pour le prochain tour,
- la platine qui supporte tous ces éléments,
- le volant magnétique qui tourne autour des bobines pour générer de l'électricité par effet magnétique,
- et des tas de petits isolants qu'on oublie souvent un peu trop et peuvent être gras et provoquer des défauts électriques.
 

Un solex ne démarre pas : il peut y avoir plusieurs causes :
 
- mauvaise alimentation carburant .... on verra dans un tuto "alimentation" 
- mauvais réglage de point d'allumage .... qu'on regardera aussi ailleurs dans un tuto  "réglage allumage
- un défaut d'allumage : l'objet de ce tuto.

 
1er point : quand on essaie de démarrer un solex récalcitrant on commence par faire des essais en éliminant les éventuels défauts parasites ; 
- à commencer par retirer la coiffe de filtre à air qui couvre la bougie des 2200 et suivants et peut provoquer des fuites à la masse par l'intérieur sans qu'on s'en rende compte,
- levier de starter toujours fermé à gauche, pour écarter la mauvaise carburation dûe à une mauvaise richesse d'air 

  
2eme point: on sort la bougie de son logement, on la laisse fixée au bout de son fil HT ; on la pose sur une partie métallique du solex et on fait tourner le VM à la main (volant magnétique) dans le sens horaire : à chaque tour de VM, lorsque les repères rotor et stator sont alignés, quelle genre d'étincelle obtient-on ?
 
1) une belle étincelle bleu qui claque aussi sèchement à l'oreille .... l'allumage est bon : fin pour ce tuto.
 
2) une petite étincelle faiblarde plutôt pâle .... l'allumage fonctionne mais n'est pas au mieux de sa forme : 
  a) le condensateur est sans doute un peu fatigué ou en fin de vie : le remplacer ; 
  b) le VM est peut-être insuffisamment magnétisé : essayer avec un autre VM d’emprunt pour vérifier ; 
  c) les vis platinées sont fatiguées ou sales : une petite bande de papier de verre fin (600 à 800) qu'on plie en deux : on la glisse entre les contacts et on fait aller-venir pour nettoyer les 2 contacts en même temps de manière parallèle ; 
  d) un isolant est gras et conduit un courant parasite : déposer tous les éléments de la platine rupteurs et les dégraisser et essuyer avant de les remonter
 
3) pas d'étincelle du tout : un élément du circuit est défaillant, reste à trouver lequel.
  a) test de la pile : glisser un carton isolant entre les vis platinées, et à l’aide d’une pile électrique prolongée de deux conducteurs on en met un en contact avec la         masse (âme de bobine) et l’autre en contact avec le bras de contact mobile : cela génère une étincelle au moment du contact et on doit en voir une autre se             produire au cul de la bougie : 
  si oui : la bougie est satisfaisante, son fil HT aussi, et la bobine pareil.   Par contre ça ne signifie pas que le condensateur soit bon : c’est lui qu’on va soupçonner et remplacer …. 
  si non un des éléments précédents est défaillant : essayer une autre bougie , vérifier le fil HT , vérifier la bobine
  b) vérifier le fil HT : à l’aide d’un testeur : un contact à chaque extrémité du fil : si le testeur bouge il est bon , s’il reste obstinément à 1 le fil est coupé : le                  changer
  c) vérifier la bobine : avec le même testeur on vérifie les deux bobinages : un contact à la masse (âme de bobine) et l’autre au bout du fil primaire (le petit fil qui conduit à la borne condensateur) : on règle le testeur en ohms : s’il donne une valeur différente de 1 (en général de l’ordre de 1.5 à 2 ohms) tout va bien
…. On teste le circuit secondaire : un contact toujours à la masse et l’autre sur la lamelle de contact du fil HT : cette fois on règle le testeur en K-Oms : on doit obtenir une valeur différente de 1 (en général de l’ordre de 2.5 Kilos ohms
… si le testeur reste éternellement sur 1 sur un des deux circuits la bobine est HS et à remplacer ou refaire bobiner.

  d) la bougie : en essayer une autre


Remarque : on ne laisse jamais un VM (volant magnétique) démonté sans protection : le magnétisme ambiant et toutes les ferrailles environnantes pourraient affaiblir son propre magnétisme : au pire glisser des bouts de ferraille entre les aimants pour le protéger et le remonter le plus vite possible 
avatar
jacques

Messages : 932
Date d'inscription : 16/01/2013
Age : 68
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum