velosolex-et-BMA
Vous aussi êtes passionnés par ces antiquités à deux roues d'autrefois : vélosolex, vélovap, bima, motobecane, bicyclettes à moteur auxiliaire (BMA), si vous êtes possesseur d'une de ces merveilles, si vous voulez les montrer, en parler, partager vos savoirs, si vous avez des problèmes, ou des trucs concernant leurs restaurations ...venez rejoindre notre petit groupe, juste pour échanger, partager, sans se prendre la tête.
A bientôt ?

Tranches de vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tranches de vie

Message  jacques le Jeu 23 Mar - 10:20

C'était il y a cinquante ans, ma première marée noire ...

Au printemps 67, un pétrolier éventré crache son fuel lourd dans la manche, un des premiers d'une longue série : le Torrey-Canyon.
Les côtes nord du Finistère et des Côtes du Nord (ancien nom des Côtes d'Armor) sont grassement souillées. La pointe Est de la nappe touche deux plages de mon patelin, les plages de St-Pabu et de Caroual.
L'armée arrive en renfort pour nettoyer ces plages à coups de pelles et de grandes poubelles. Pour que les bidasses puissent bosser sans être encombrés de curieux et de touristes (on est en pleines vacances scolaires de Pâques), la gendarmerie monte des barrages aux carrefours stratégiques : les curieux ne peuvent plus aller foutre leur nez dans les pattes des bidasses et les retarder et nemmerder.

Mais chez les jeunes, un interdit devient vite un challenge à contourner. Et le jeune jacquot profite des vacances de son oncle, menuisier et agent d'entretien au Figaro, pour lui chaparder la plaque métallique "presse" qu'il connait depuis longtemps et qui traine au fond du coffre de la dauphine. Et ni une ni deux, avec deux bouts de fil de fer et de scotch, la plaque se retrouve fixée au protège moteur du 3300. Et pour faire illusion, deux ou trois sacoches d'appareils photo et de caméra dans les sacoches et sur le porte bagage, et roule Maurice.

Premier test au carrefour du camping de Caroual ... et ça passe comme dans du beurre. Et à partir de là j'irai où bon me semblera sans qu'on me demande quoi que ce soit ... malgré le jeune âge peu crédible du pseudo reporter journaliste Razz
avatar
jacques

Messages : 810
Date d'inscription : 16/01/2013
Age : 68
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tranches de vie

Message  Solex45 le Jeu 23 Mar - 13:25

Bonjour,
Sympa ton histoire ! on imagine bien la scène comme quoi la plaque ou l'habit ne fait pas le moine...mais ce fut une sacré catastrophe pour ce beau littoral ! à cause de ce satané pétrole Evil or Very Mad  j'aurais bien voulu te voir sur ton 3300.
Est-ce que tu as eu quand même l'occasion de prendre des photos ? 
@+Christian
avatar
Solex45

Messages : 495
Date d'inscription : 23/06/2016
Age : 70
Localisation : Loiret (45)

Voir le profil de l'utilisateur http://solex45.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le facteur solex

Message  jacques le Jeu 23 Mar - 14:21

Des photos : sûr que j'en avais : de la marée noire (*), de mon solex trafiqué, et de toutes mes autres inventions (mon solex de facteur avec sa remorque pour les catalogues, mon solex à voile qui a fini mes essais dans la grue du port et moi dans l'eau ...) : j'ai entrepris de les retrouver ... mais où dans les archives de mes parents ... ???

(*) C'est à l'occasion de cette catastrophe qu'un journaliste brestois a "inventé" cette dénomination qui est entrée dans le dictionnaire.


Autre tranche de vie : le facteur solex.

Les PTT, ancêtre de la poste, n’ont jamais équipé leurs facteurs de vélosolex(s). Le principal grief de ces derniers, (qui avaient aussi davantage envie d’une bleue) était l’impossibilité de laisser tourner le moteur au ralenti pendant qu’on farfouille dans la sacoche pour chercher lettres et mandats : la main droite doit rester à serrer ce foutu frein sinon on doit caler et re-pédaler pour repartir.
C’était sans compter deux inventifs facteurs auxiliaires bretons d'été qui avaient résolu le problème, grâce à pschitt citron, pschitt orange, limonades, cidres et Valstar en tous genres : « the système » : les bouchons de faïence et caoutchouc des bouteilles refermables qui font pschitt quand on ouvre : suffisait de piquer tout le système sur la chopine du grand-père (qui pouvait plus faire déconsigner sa chopine, bande de p’tits cons), de serrer la collerette sur le guidon au bout de la poignée droite, et hop on passe le bouchon sous la cocotte de frein serrée (au pire en tordant un peu de ferraille du système pour que ça tienne bien) et ça bloque le soso au ralenti et se desserre plus jusqu’à la pichenette qui renvoie le bouchon pendouiller sous le guidon et libère le cheval vapeur pour repartir …. Et dire que la maison solex a perdu un marché national pour ça : z’ont pas poussé le bouchon assez loin, Maurice : ça tient à peu de chose la destinée ???!!!
Et puis arrivait la fin juillet : les catalogues des 3 chuisses, de la r’doute, damamart, et surtout le p’tain manufrance qui en valait deux à lui tout seul. Et essayez donc de rentrer ça dans les minuscules fentes des boites à lettre anorexiques de l’époque : soit t’explosais tes doigts, soit la boite  … mais le catalogue était toujours vivant dehors ! Et avec plusieurs centaines de foyers à desservir sur une tournée, ça devait se compter en centaines de quintaux ces saloperies à distribuer, parfois les trois dans la même maison  affraid
L’union fait la force : alors à deux on va torcher ça vite fait bien fait et filer à la plage après : d’abord on fait la tournée normale en laissant les catalogues dans l’entrée de service de la poste : le receveur gueule un peu mais tant pis : à 13 – 14heures la tournée « normale » est finie : une tite bouffe et on va s’occuper de ces foutus catalogues : à ces heures-là les clients sont à la plage : pas la peine de sonner ou frapper à la porte pour remettre en main propre les catalogues qui rentrent pas dans les boites : y’a personne. La remorque à patates du grand-père ficelée au cul du solex avec tous les catalogues triés dans l’ordre de la tournée (eh oui, à l'époque le nom était sur une étiquette sous plastique emballant le catalogue) , et le second facteur en distributeur automatique à côté. Et roule Maurice : et surtout : une fois lancés on s’arrête plus sinon le solex repart plus avec la charge qu’il a au derrière. Et comme on sait que ça rentrera pas dans les boites, que les chiens nous guettent les mollets au coin du portail : on va même pas s’arrêter : le solex à remorque ralentit à peine à l’approche de l’adresse, le pote chope le catalogue dans la remorque et le lance à la porte du destinataire, et on r’embraye …le geste auguste du semeur de catalogue et l'entrainement pour le lancer du disque olympique.
Et 2 heures après tous les catalogues sont sur les pas de porte et nous à la plage. Et demain on fera la tournée du copain et ce sera basta pour le reste des vacances : elle est pas belle la vie ???
Et les clients diront merci et donneront des pourliches : ils ont leur catalogue tout chaud plus tôt que les zautres : les préposés habituels, en vélo, mettront 2 bonnes semaines à distribuer à coup de 10 par-ci 20 par-là selon le reste de contenu de la sacoche : à la fin de l’été ça faisait un bon mois de paye supplémentaire.
avatar
jacques

Messages : 810
Date d'inscription : 16/01/2013
Age : 68
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tranches de vie

Message  Solex45 le Jeu 23 Mar - 16:47

Super comme histoire ! cheers et sacré Jacques... pirat
@+Christian
avatar
Solex45

Messages : 495
Date d'inscription : 23/06/2016
Age : 70
Localisation : Loiret (45)

Voir le profil de l'utilisateur http://solex45.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tranches de vie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum